Sans titre

Ghazaouet : L’échec scolaire inquiète Chaque année, un nombre effarant d’enfants et d’adolescents quitte le cursus scolaire à un âge précoce. La capacité d’accueil du centre professionnel étant très limitée et ne pouvant absorber toutes ces déperditions scolaires, la plupart de ces ados se retrouvent à la rue, désoeuvrés, à la merci de la rue et de tous les dangers. La réaction tardive des parents est souvent inutile. Pour remédier à ces lacunes, ceux-ci optent pour quelques cours particuliers. Or, selon un professeur « il est judicieux d’aborder le problème avec les enseignants, en essayant de cerner les véritables causes de ce semi échec et d’apporter des solutions appropriées et efficaces permettant à l’enfant de réintégrer le système scolaire progressivement. » Le cahier de correspondance, qui constitue une liaison entre l’école et la famille, demeure un outil très efficace permettant aux parents de suivre régulièrement le travail scolaire de leurs enfants. Mais, faut-il encore que cet outil pédagogique soit exploité d’une façon intelligente et réfléchie ? Omar El Bachir Commentaire de M.B Merci à notre ami et frère Omar El Bachir de s'inquiéter de cette situation et j'espère que ce message recevra un écho favorable de la part des concernés qui auront à remedier.
Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×